Accédez à votre espace

Courtier multi-spécialiste

APRIL Entreprise vous conseille
en assurances sur l'ensemble de vos risques

Contactez-nous

Besoin d'un devis ?

Assurance de prêt

Assurez le prêt de votre future maison

Pour les prêts immobiliers, notre assurance emprunteur vous couvre en cas d’invalidité ou de décès. L’adhésion est simplifiée grâce à la déclaration d’état de santé et vous bénéficiez d’un tarif compétitif, maintenu pendant toute la durée du prêt.

   - En cas de décès, de perte totale et irréversible d’autonomie, d’invalidité permanente totale ou partielle, APRIL Entreprise rembourse pour vous le capital restant dû ou les échéances

   - Jusqu’à 80 ans, vos emprunts sont couverts dès 18 000 €

   - Réalisez jusqu’à 50% d’économies* sur le coût total de votre prêt !

 

* Sur le coût total de votre assurance de prêt. Pour un cadre non fumeur de 35 ans, qui emprunte 100 000 € sur 20 ans à un taux de 4% (N°117, Guide Crédit 2013, Dossiers de l’Épargne Octobre 2012)

Devis

En quelques clics, vous connaîtrez le tarif adapté à votre situation.

Contactez-nous

Vous souhaitez être rappelé pour connaître les tarifs et les modalités d'adhésion.

  1. Pour les emprunts de 18 000 à 15 millions d’euros
  2. Maintien de votre tarif pendant toute la durée du prêt
  3. Irrévocabilité des garanties
  4. Adhésion rapide grâce à la Déclaration d’État de Santé

Nous vous accompagnons dans vos démarches : notaire, banquier, pour obtenir les documents nécessaires en cas d’indemnisation.

Contactez-nous par téléphone au 04 78 95 75 34.

Depuis Septembre 2010, avec la Loi Lagarde, vous pouvez choisir votre assureur de prêt. Plus besoin de passer uniquement par votre banque. Avec la Loi Lagarde :

   - Vous avez le droit de souscrire votre assurance de prêt auprès de la banque ou d’un autre assureur à condition qu’elle présente des garanties équivalentes au contrat proposé par la banque.

   - Le prêteur ne peut pas modifier le taux d’emprunt négocié si l’emprunteur décide de souscrire une assurance de prêt autre que celle de la banque.

   - En cas de refus, la banque doit le motiver par courrier.